Mercredi 2 juin

Après une courte introduction générale à ces quelques jours de discussion (18h) et un repas partagé, nous projetterons deux courts-métrages : « Clean with me (After Dark) », de Gabrielle Stemmer et « Watching the pain of the others » de Chloé Galibert. Ils portent sur le partage d’expériences, de la douleur ou de la souffrance, à travers des communautés en ligne, notamment sur Youtube. Lire la suite…

Jeudi 3 juin

La matinée (10h-12h) et le début d’après midi (14h-16h) seront consacrés à un atelier d’autodéfense numérique pour discuter théorique et pratique de la sécurité dans un monde numérique. En fin d’après midi, des membres de l’école de philosophie parleront de la sexualité à l’heure du numérique (17h-19h). Puis, nous projetterons des courts-métrages : « Le passant intégral » et « Les idées s’améliorent » de Léo Richard, et « Rose Minitel » de Olivier Cheval – les réalisateurs seront présents pour en discuter. Ils portent sur la manière dont les corps, les émotions et les désirs sont captés (ou non) par les nouvelles technologies. Voir le détail des interventions par ici

Vendredi 4 juin

L’après-midi du vendredi, des participant.es au groupe « écologie » de l’école de philosophie » parleront des points communs entre le numérique et l’écologie. D’abord d’un point de vue théorique, sur la manière dont l’écologie scientifique a historiquement emprunté aux concepts de la cybernétique (14h-16h); ensuite, d’une point de vue plus concret, sur la manière dont l’agriculture de précision use des NTIC pour transformer ses pratiques et intégrer par là des usage prétendument « écologiques ».
La soirée sera consacrée à un thème tout différent : à travers les travaux et actions du groupe « Forensic Architecture », des membres du groupe « cinéma » de l’école de philosophie parleront des rapport entre images (numériques ou non) et vérité au 21e siècle (18h-21h).
Voir le détail des interventions par ici

Samedi 5 juin

Samedi matin, des participants au groupe « cybernétique » de l’école de philosophie présenteront leurs travaux. La première intervention portera sur la pensée de Gotthard Günther et la métaphysique incarnée dans les ordinateurs (10h11h30) ; la seconde portera sur l’histoire récente de la notion d’intelligence et de sa nouvelle figure, le « smart » (11h30-13h). L’après midi, Aurélien Berlan, membre d’Écran Total, parlera du lien entre les technologies numériques, la liberté et l’autonomie (14h30-16h) avant que Félix Tréguer, de la Quadrature du Net, intervienne sur l’utopie déchue de l’internet et le contrôle social dont il est le relais (18h-19h30). Voir le détail des interventions

Dimanche 6 juin

La matinée du dimanche sera consacrée à la question du fichage de la population en France. Laurène Le Cozanet (Ehess) parlera d’abord de l’histoire du croisement des fichiers et de ses enjeux (10h-11h30). Puis, le « programme rennais d’Expérimentation en terres administratives – section Fichage » nous parlera de quelques tentatives pour en savoir plus toutes ces petites fiches et les manières de s’en débarrasser (11h30-13h). Après un repas partagé, Célia Izoard terminera la journée par une réflexion sur l’accélération de la numérisation durant la crise du Covid (15h-17h).
Voir le détail des interventions

Créez votre site Web avec WordPress.com
Commencer